Face à un marché plus que jamais demandeur de davantage d'authenticité et de transparence, une nouvelle mode a fait son apparition: les parodies d'influenceurs.

La vie trop parfaite des influenceuses

Elles sont belles, riches et épanouies: les influenceuses laissent transparaitre une image parfaite auprès de leur public. Tellement parfaite qu'un certain nombre de publications vire au caricatural: trop mises en scène, photoshoppées, celles-ci paraissent peu authentiques et très loin de la vie réelle.

Du caricatural à la parodie, il n'y a qu'un pas. C'est ainsi qu'une vraie mode s'est mise en place: celle de parodier les influenceurs. Et force est de constater que le résultat est très concluant, et que ces comptes répondent à une demande, puisque les compteurs explosent rapidement.

Les influenceurs "normaux" contre-attaquent

L'"égérie" de ces influenceurs parodiques  s'appelle Celeste Barber, et elle est australienne. Celle-ci a accumulé des millions de followers sur son compte Instagram, en parodiant des vraies publications d'influenceurs avec beaucoup d'humour.

Les comptes de ce genre se multiplient: faisant référence à des scandales récents ou à des publications génériques, ces comptes s'en donnent à coeur joie.

En France, Cyprien avait réalisé une vidéo tournant en dérision  les Instagrammeuses il y a quelques mois.

Quand les marques s'y mettent

Fait nouveau, les marques elles-mêmes se mettent à parodier la vie des influenceurs. Sentant que le marché va vers davantage de transparence et d'authenticité, c'est un outil de communication pour les marques en se plaçant au dessus de la mélée. Ainsi, Adobe s'est moqué de la vie des influenceurs dans un cours-métrage réalisé par Zach Braff.

Autre marque qui s'est engouffrée dans la brèche, KFC a créé un avatar de toute pièce qui reprend les codes de l'influenceur parfait: le Colonel Sanders va à la salle, il se prend en selfie, il mène une vie parfaite. Là encore, une opération de communication savamment orchestré par la marque américaine, avec un certain succès.

View this post on Instagram

#ad On the eagle aka the big chicken aka my private jet. Just finished my taxes... And got a refund! Thanks to @turbotax 🙌 Tax day is coming up, so you better get on yours too. I used TurboTax Live  and so should you. Real CPAs and EAs help you with your taxes from basically anywhere. From the comfort of your couch or if you’re waiting for a private jet. Lol. They’ve got tax experts ready to answer all your tax questions. That got me and my media guy Brian thinking that we should do an AMA ‘cause I’ve got all this time on my hands now thanks to TurboTax Live. My AMA will kinda be like how TurboTax Live answered my questions about my taxes. But I can’t help you with taxes. I can just answer important questions about chicken and life. Being willing to take good advice from experts is part of the #secretrecipeforsuccess. #adultingwins #taxday #heresyourchance #ama #secretrecipeforsuccess #turbotax #taxes #friedchicken #friedchickentattoo #advice #success #entrepreneur #behindthecurtain #keys #jetlife #thebigchicken #respect #inspiration #positive #positivethoughts #artistatwork #brian #guru  #worktravel #workfromanywhere #influencerlife

A post shared by Colonel Harland Sanders (@kfc) on

La multiplication des contenus parodiques est tout sauf un hasard: face à l'excès de certains influenceurs, les acteurs du marketing d'influence se font de plus en plus bruyants pour que le marché aspire à davantage d'authenticité. En attendant que le marché se professionnalise, on pourra apprécier à leur juste valeur ces comptes parodiques, plus profonds qu'ils ne peuvent apparaître au premier abord.