Vous l'avez peut être déjà vu sur Netflix, le documentaire "Fyre le meilleur festival qui n'a jamais eu lieu" est sorti en début d'année sur la plateforme de streaming.

Ce documentaire retrace une arnaque prenant la forme d'un festival, se déroulant en deux weekends en Avril et Mai 2017. Sur le papier (mais surtout sur les réseaux sociaux) le festival semble incontournable : gastronomie, concerts exclusifs, célébrités, le tout livré sur une plage paradisiaque des Bahamas, lieu propice pour prendre des selfies et les poster sur Instagram.

Le genre de vidéo qui pourrait attirer n'importe quel Millenial en manque de photos Instagram

La communication sur le festival est basée uniquement sur l'influence : une foule de mannequins font la promotion du festival de musique "immersive" sur les réseaux sociaux : Hailey Baldwin, Bella Hadid, Emily Ratajkowski ... Même Kendall Jenner est sponsorisée. Billie Farland (l'organisateur de l'évènement) l'a bien compris, tout doit se jouer par l'influence.

Et ça marche : pour la première édition, les billets se vendent en 48 heures, entre 400  et 12 000 dollars.

Ce que l'influence donne, l'influence peut le reprendre

Un tweet. Il aura suffit d'un tweet d'un festivalier pour que l'arnaque se révèle au grand jour. Et le weekend idyllique tourne peu à peu au cauchemar digne d'une épreuve de Battle Royale.

Les tweets s'enchaînent, rendant le cadre paradisiaque en film d'horreur. Terrains vagues, pannes d’électricité, vols, personnel d'accueil inexistant, la cuisine gastronomique se transforme en sandwich au fromage sous une tente digne d'une fête foraine.

Nous sommes bien loin du paradis annoncé par les organisateurs ...

Des leçons à tirer de l'évènement

Cet événement raté, voire même frauduleux par bien des aspects met bien en évidence plusieurs points que Billie Farland aurait du suivre avant de lancer sa campagne de marketing basé uniquement sur l'influence.

  • La campagne sur l'influence est une très bonne idée. La preuve que l'influence est vraiment un marché fort et en expansion : il n'aura fallu qu'une vidéo et quelques posts Instagram pour vendre la totalité des billets pour assister au festival.
  • Etre à la hauteur de ce que l'on annonce : la transparence et l'authenticité sont les clefs pour réussir une bonne campagne marketing avec des influenceurs.

Ce qui rend cette histoire d'autant plus fascinante est le fait qu'il est difficile de compatir pour les participants. Que les organisateurs soient des charlatans et des escrocs, c'est un fait, et ils méritent toute la mauvaise publicité qu'ils ont subie depuis ce fiasco. Mais faut-il vraiment plaindre tous les participants au festival ? Ce rappel très dur à la réalité est peut-être une bonne chose pour la plupart de ces personnes privilégiées, qui ont pu expérimenter ce qu'était la vraie vie sans filtre. Un retour à la réalité sans doute bénéfique pour beaucoup d'entre eux.