#YouTubeWakeUp. C'est le hashtag qu'a lancé le blogueur et YouTubeur Matt Watson il y a quelques jours et qui a réussi a ébranler la plateforme de streaming YouTube.

Un problème bien connu de la plateforme

En 2017, YouTube avait déjà tenté de réagir en fermant les sections commentaires de certaines vidéos impliquant des mineurs, qui se retrouvaient submergés par des commentaires contenant des timestamps "intéressants" (instants précis de la vidéo), soulignant des scènes qui pourraient sexualiser des enfants, comme de la danse ou de la gym. Mesure très inefficace selon Matt Watson, qui souligne le problème du contenu "recommandé"et des suggestions de vidéos. Une personne aux pensées malsaines peut ainsi facilement trouver du contenu et échanger avec d'autres prédateurs sexuels, sans que ceux ci ne soient modérés ou signalés.

"L’algorithme de recommandations de Youtube facilite la vie des pédophiles en les aidant à se connecter les uns aux autres, à échanger des informations et des liens vers de la pornographie enfantine, et ce directement dans les commentaires

Matt Watson, avec une petite chaîne YouTube de 26k abonnés, se retrouve donc sous les feux des projecteurs grâce notamment à Reddit, où son post avec un lien direct vers sa vidéo a provoqué un scandale sur la toile.

La vidéo comptabilise après quatre jours presque 2M de vues et 11 000 commentaires, tous scandalisés.

Il insiste sur le fait que les vidéos soient monétisées et que des publicités de grandes marques s'affichent donc sur des vidéos semblant innocentes au premier abord, devenant malsaines après la lecture des commentaires.

Le scandale de trop

Une multitude d'annonceurs comme MacDonald's, Disney, Epic Games ou encore Nestlé ont donc décidé de retirer leurs publicités de la plateforme d'hébergement vidéo, craignant sans doute que leur image ne soit ternie par ce genre de comportement, qui semble incontrôlable par YouTube.

Grâce à notre agence de publicité, nous avons contacté Google / YouTube pour déterminer les mesures qu’ils prendront pour éliminer ce type de contenu de leur service“ - Epic Games

Une réaction (tardive) de YouTube

Une porte parole de l'entreprise a donc réagi à la polémique, s'exprimant par l’intermédiaire d'un communiqué :

Tout contenu – y compris les commentaires – qui met en danger des mineurs est odieux et nous avons des règles claires les interdisant sur YouTube. Nous avons immédiatement pris les mesures correspondantes, en supprimant des chaînes et des comptes, en signalant toute activité illégale aux autorités et en désactivant les commentaires sur des dizaines de millions de vidéos incluant des mineurs.

YouTube dit avoir supprimé 400 chaînes, des milliers de commentaires et des dizaines de vidéos « mises en ligne avec des intentions légitimes mais mettant clairement des mineurs en danger »

Cela suffira t-il ? Ce n'est pas la première fois que Youtube est mis en cause pour ce type de problèmes. Déjà en 2017, des entreprises comme Walmart, Pepsi ou Dish Network avaient retiré leurs publicités de Youtube, après que celles-ci avaient été associées à du contenu raciste et antisémite. Ou lorsque l'algorithme de Youtube recommandait des vidéos très choquantes à un public très jeune.

En tout cas, cette polémique révèle le rôle de lanceur d'alertes que peuvent jouer les influenceurs, quelque soit leur taille. Plus que jamais, ceux-ci peuvent avoir un impact positif sur la société grâce à leur pouvoir d'influence. Au tour de Youtube d'en faire les frais !

Faudrait peut être se réveiller YouTube...