Pots-de-vin, prostitution, sex-tapes.. Les fans de Kpop sont bouleversés alors que deux personnalités de la Pop Coréenne annonçaient leur retraite du monde du spectacle. Arrêtés par la police, ils entament une longue descente aux enfers. Que se passe t-il vraiment derrière le masque des Idols Coréennes ?

Jung Joon Young

Jung Joon Young et Seungri, les dessous de la perfection

Jung Joon Young, devenu célèbre pour sa participation au télé-crochet Superstar K4, a reconnu avoir filmé ses relations sexuelles à l'insu de ses partenaires et avoir partagé les images sans leur consentement dans des conversations sur Kakaotalk datées de 2015, une application Coréenne de messagerie instantanée.

Il avait déjà été accusé par une ex petite-amie en 2016, mais le jeune chanteur avait nié les faits, et les charges avaient été abandonnées, faute de preuves, puisque le chanteur jurait avoir "perdu son téléphone". Seulement, dans les conversations privées retrouvées par les autorités, la police découvre d'autres stars de la musique dont son "ami" Seungri, la star du groupe BigBang. Le nom des autres membres de la conversation n'ont pas encore été dévoilés.

Seungri, entrepreneur, ancien membre du groupe BigBang (Crédits : VCG via Getty Images)

Celui ci, de son vrai nom Lee Seung-hyun, est soupçonné d'avoir tenté de soudoyer des investisseurs en leur offrant les services de prostituées. Le jeune homme, qui est également directeur des relations publiques d'une boîte de nuit appelée "Burning Sun", est aussi entendu par la police dans une autre affaire, où le personnel de la boîte de nuit aurait utilisé de la drogue pour agresser sexuellement des jeunes femmes et pouvoir les filmer à leur insu.

La Kpop, ou l'envers d'un décor un peu trop parfait

L'industrie de la musique Coréenne vend à son public des influenceurs qui semblent sans défauts et presque trop parfaits pour être réelles. Chaque membre de groupe Kpop se forge une personnalité factice qui est faite pour plaire à ses fans (un homme tantôt sensible, rêveur ou mystérieux par exemple) mais surtout, toujours intègre dans leur comportement, ce qui rend le scandale encore plus violent.

Une manifestante en Corée (Crédits :AFP/Getty Images)

Ce qui est vraiment étonnant c'est que les fans soient aussi choqués par le fait que leur idole n'est pas naturelle et joue un rôle devant la caméra. La Corée est également un pays qui est actuellement confronté à une vague de manifestations contre le "molka":  des caméras-espionnes que certains GROS PORCS utilisent pour filmer des femmes à leur insu lors de rapports sexuels, ou même en public où ceux-ci filment sous les jupes ou aux toilettes.

Il est temps d'apporter un peu d'authenticité aux personnalités Coréennes pour lutter contre ce fléau.

Pour en savoir plus sur cette histoire sordide, cet article reprend de manière très détaillée tous les faits au cœur du scandale : ppanam.com/blogs/reviews/scandale-au-sommet-de-la-kpop

Ta vraie place, Seungri ;)