Avec «Checkout», Instagram voit toujours plus grand, et espère devenir un acteur majeur du e-commerce. Pour les influenceurs, cela ouvre de nouvelles perspectives.

Une révolution pour Instagram

Faire des achats sur Instagram était jusqu'ici un parcours plutôt laborieux. Afin de finaliser l'achat, les acheteurs devaient ouvrir ou cliquer sur la page web d'une marque, puis d'ajouter leurs informations de paiement et de livraison comme sur tout site d'ecommerce. Résultat: un taux de conversation particulièrement faible. Avec la fonctionnalité checkout, Instagram annonce la couleur. À partir de maintenant, une page s'affiche pour acheter directement sur l'application.

Cette fonctionnalité n'est disponible que pour les utilisateurs américains, mais le réseau social a annoncé vouloir s'implanter dans douze autre pays, dont la France. Plus de 20 marques utiliseront cette fonctionnalité à ses débuts, comme Nike, Adidas, H&M, Zara ou Dior. Pour l'instant, la fonctionnalité de shopping et de checkout n'est disponible que dans le newsfeed et dans les Stories.

Source: Techcrunch

Pour les marques désirant faire de l'ecommerce sur Instagram, les perspectives sont très alléchantes. À l'instar d'Amazon, les informations bancaires seront enregistrées sur l'application, et sur un réseau comme Instagram, on n'ose imaginer la quantité d'achats impulsifs...

Les influenceurs et les marques, tous gagnants

C'est le problème majeur souligné par les marques lors de leurs campagnes de marketing d'influence: le suivi des KPI (Key Performance Indicators) de leurs collaborations avec les influenceurs. Aujourd'hui, les marques s'appuient principalement sur le taux d'engagement sur les publications. Avec le checkout d'instagram, les marques pourront savoir de manière concrète si la collaboration avec l'influenceur a généré des ventes ou non.

Pour les micro et nano influenceurs, cela offre de nouvelles perspectives dans le cadre de la professionnalisation de leur profil. Ceux-ci pourront être rémunérés par commissions, plutôt que par des produits gratuits par exemple. Pour les méga influenceurs, cela ne changerait pas grand chose.

Enfin, cette évolution va encourager de nouvelles marques à trouver des influenceurs pour se démarquer et augmenter les ventes. On voit mal des marques se passer de ce canal à l'efficacité redoutable. C'est donc une excellente nouvelle pour le marketing d'influence en général, car les faux influenceurs ne pourront pas faire illusion avec un taux d'engagement artificiellement gonflé par des bots. On passe du brand marketing à du performance marketing

Cette évolution était attendue: avec le développement des marques et des influenceurs sur Instagram, la création d'un checkout était l'étape évidente dans le développement du réseau social. À terme, on peut même imaginer Instagram offrir une fonctionnalité aux influenceurs qui leur permettrait de faire eux mêmes des ventes directes: le degré ultime du marketing d'influence.